Deux femmes dans un métier réputé masculin

Deux femmes dans un métier réputé masculin

Des femmes dans la construction – dans le cadre de cet interview, les deux professionnelles de la construction Ramona Johann et Saskia Aegerter racontent comment elles abordent les préjugés et les défis.


Quelles sont tes tâches ?

Ramona : En 2015, mon mari et moi avons repris les affaires de mon grand-père. En tant que directrice de l’entreprise et directrice des travaux, je suis responsable du personnel, du calcul des offres, des achats et de toutes les tâches organisationnelles. En fait, je fais à peu près tout. Parfois, je travaille aussi sur les chantiers.

Saskia : L’année dernière, j’ai terminé ma formation de constructrice de routes et je suis aujourd’hui cheffe de groupe, cheffe d’atelier et active dans le soutien technique. Notre équipe assainit des revêtements routiers, des fissures dans les revêtements, des chambres ou des bordures. Je suis responsable du dépôt, des stocks et des commandes.


Zwei Frauen stehen ihren Mann 2

Quels sont les défis qu’il s’agit de relever, en tant que femme, dans la construction ?

Ramona : C’est principalement durant mon premier apprentissage qu’il y a eu des moments difficiles, au milieu d’une horde de gars. De plus, en tant que jeune femme, ce n’était pas facile de faire ma place dans l’entreprise. Actuellement, mon plus grand défi est naturellement de diriger une entreprise et de supporter moi-même tous les risques. Et aujourd’hui encore, il y a de temps en temps des clients qui ne veulent discuter qu’avec mon mari des aspects techniques. Mais je relève tous les défis et travaille volontiers avec des hommes.

Saskia : J’ai toujours travaillé davantage avec des hommes qu’avec des femmes. Malgré cela, j’ai dû apprendre à m’imposer dans mon entreprise d’apprentissage et à ne pas tout accepter. Dans l’école professionnelle, ce n’était pas toujours simple non plus, en tant que l’une des rares femmes au milieu de tous ces jeunes gars. Heureusement, j’ai eu une classe et des enseignants super. Ceux des cours interentreprises notamment, étaient formidables et ne faisaient aucune différence, que l’on soit un homme ou une femme.

Zwei Frauen stehen ihren Mann 3

Y a-t-il des domaines dans lesquels tu es meilleure qu’un homme ?

Ramona : Je crois que mon style de direction est meilleur que celui d’un homme ou simplement complètement différent. On dit que les femmes ont de meilleures compétences sociales. Je suis toujours très attentive aux autres et vois également la personne derrière l’employé. Je veille aussi à avoir avec tous des échanges d’égal à égal.

Saskia : Dans le nettoyage des voitures ! J’aime l’ordre et lorsque notre dépôt doit être rangé et nettoyé, je mets aussi la main à la pâte.

Zwei Frauen stehen ihren Mann 4

Quel conseil donnerais-tu à une future collègue de travail ?

Ramona : Les femmes actives dans la construction doivent avoir la peau dure. En tant que femme, on doit toujours en faire un peu plus pour avoir la même considération qu’un homme au même poste. Mais on a aussi de bonnes possibilités de carrière et l’opportunité de faire un métier vraiment passionnant.


Saskia : Je lui conseillerais de croire en ses capacités et de ne jamais douter. Quelles que soient les difficultés à affronter, qu’elle termine son apprentissage. Une femme en est tout autant capable qu’un homme !

Texte: B. Magazin

Zwei Frauen stehen ihren Mann 5