1

World Skills 2017, Abu Dhabi

Kevin Hofer de Rothrist (maçon) et Sonja Monn de Goldach (tailleuse de pierre) participeront au Mondial des Métiers du 15 au 19 octobre 2017 à Abu Dhabi.

Retrouvez toutes les infos avant, pendant et après la compétition sur notre blog:

 !!! BRAVO !!!

Jeudi 19 octobre 2017

Le suspense de l'annonce des résultats est terminé: Kevin se classe en 5e position grâce à une bonne performance et obtient une "medallion for excellence".

«Je suis heureux d'avoir obtenu ce diplôme», affirme le maçon. Bien qu'il ne soit pas parvenu à remporter la médaille visée, il dresse un bilan final positif de ces journées de rude compétition à Abu Dhabi: «Je me souviendrai avec plaisir des World Skills, car j'y ai fait la connaissance de fantastiques coéquipiers de l'équipe suisse appartenant à d'autres métiers et, de manière générale, tout le séjour à Abu Dhabi a été pour moi une expérience unique.»

Kevin Hofer a trouvé difficiles les conditions de compétition à Abu Dhabi. «En dépit de la climatisation, il faisait presque toujours autour de 30 degrés dans le hall de compétition; de plus, la ventilation n'était pas optimale et il y a même eu une fois une panne de courant. Certes, notre temps de compétition a été prolongé des minutes perdues après la panne de courant, mais de tels incidents sont toujours fâcheux», explique Kevin Hofer. Il ne s'est toutefois pas laissé déstabiliser par cette atmosphère particulière à Abu Dhabi. «Pendant toute la compétition, j'étais plus calme et plus détendu que mes concurrents, qui me semblaient souvent nerveux – c’est mon naturel tranquille», nous confie Hofer la recette de son succès.

La réception officielle pour Kevin Hofer et la délégation suisse aura lieu le samedi, 21 octobre 2017 à la «Messe Zürich.» Inscription et programme détaillé: www.swiss-skills.ch/team/events/welcome-event/.

f

mercredi 18 octobre

C’est fait…

Le coup de sifflet final intervient à 12h30 pour la tailleuse de pierre Sonja et à 14h00 pour le maçon Kevin. Un groupe de supporters suisses avec des bannières, des drapeaux, des cloches, des t-shirts rouges et blancs suivent les dernières minutes et encouragent nos deux candidats.

La course de rattrapage

Tôt le matin, l'équipe suisse accueille un visiteur de marque à Abu Dhabi. Benedikt Koch, Directeur de la Société Suisse des Entrepreneurs est en visite aux World Skills. «Je suis très impressionné par l'ampleur des World Skills et la diversité des métiers», explique Koch. Il tire son chapeau à Kevin pour sa performance: «Les conditions de travail ici, avec le bruit et la poussière, exigent beaucoup de la part des candidats – et notre respect pour le travail de notre candidat est d’autant plus grand.» Une délégation de la Société Suisse des Entrepreneurs des deux Bâle est également présente à Abu Dhabi et observe Kevin à l’œuvre.

Kevin lui-même ne s'en rend que peu compte. Il travaille de manière concentrée et rattrape son retard de la veille. «Hier après-midi, j'ai dû casser une partie de l’objet et la reconstruire. Finalement, le temps aura suffit à la minute près!», affirme Kevin, fatigué mais heureux. La source de bruit de loin la plus intense a été aujourd'hui le groupe de supporters de l’équipe suisse. Ils ont fêté avec Kevin le coup de sifflet final à 14h00.

Des coins et des arêtes

Pratiquement toute la famille de Sonja s’est rendue à Abu Dhabi. Les parents et les deux grand-frères sont sur place et observent avec une attention tendue les dernières étapes de travail de Sonja. La plus grande pierre, dite pièce maitresse, possède beaucoup de coins et d’arêtes. Visiblement soulagée et souriante, Sonja peut enfin prendre ses proches dans ses bras peu après 12h30. C’est fait! Mais notre tailleuse de pierre est autocritique. «J’aurais pu réaliser encore mieux un certain nombre de points», explique Sonja. De l’avis des experts, il en va ainsi de tous les candidats.

Nous sommes impatients de connaitre les résultats – nous en aurons le cœur net demain jeudi, 19 octobre 2017, vers 19h00.

mardi 17 octobre

Un ciel serein et d’un bleu éclatant, et une température de 37 degrés aujourd’hui à Abu Dhabi. Peu à peu, la fatigue de la compétition et les heures de stress se font ressentir chez les candidats et les experts.

Le faucon doit prendre son envon


Aujourd’hui, Kevin est aux prises avec l’objet le plus gros et le plus difficile. Il devra maçonner un grand nombre de coupes et de combinaisons complexes. A la fin, la mosaïque de différentes briques de couleurs variées devrait prendre la forme d’un faucon. Demain, il lui restera encore 4 heures pour achever ce travail et créer un petit élément sur un autre objet. La tension monte…pas seulement chez Kevin. Les experts et les spectateurs aussi sont de plus en plus gagnés par la «fièvre» de la compétition.

De l’avis de Ruedi Signer, Kevin est actuellement légèrement en retard sur son planning. «Mais tout est possible le dernier jour. Il en va de même pour tous les candidats.», explique Ruedi calmement. L’expert en maçonnerie s’y connait, car il a lui-même été candidat aux World Skills à Saint-Gall, il y a exactement 20 ans. Nous restons optimistes – Allez Kevin!

Beaucoup de poussière – et pas le moindre tracas

Derrière sa vitre, Sonja semble, à première vue, s’être faite des cheveux blancs. Pas à cause de l’épreuve de compétition, mais plutôt en raison de la fine poussière de pierre qui se dépose partout. Tout roule comme sur des roulettes pour notre tailleuse de pierre. Sonja: «Je me suis beaucoup rattrapée ce matin et cela m’a donné un regain d’assurance. La journée à été bonne aujourd’hui.» Le façonnage grossier de la pierre a été achevé aujourd’hui. La dernière journée de la compétition sera consacrée aux travaux de finition. L’expert Jean-Luc Braun est lui aussi satisfait: «Sonja se défend bien aujourd’hui et trouve du plaisir dans l’épreuve. C’est important, car, petit à petit, on remarque chez les candidats les traces laissées par les rudes heures de compétition.» Et que ça continue!

lundi 16 octobre

Nous sommes à mi-parcours des World Skills à Abu Dhabi. La deuxième journée de compétition s’est bien déroulée et nos candidats sont satisfaits de leur performance jusqu'à présent.

Kevin et les caméras


Quelques instants plus tôt, notre maçon Kevin était encerclé par plusieurs caméras de télévision et appareils photo. La SRF était sur place aujourd'hui et l’équipe des médias de SwissSkills est venue, munie de micros et de caméras, observer nos candidats en plein travail. L’entrainement aux médias s’est avéré payant – c’est avec une grande maitrise que Kevin a répondu à ses interviews. «Je suis satisfait de ma performance aujourd’hui. La vitesse est bonne, deux objets sont terminés et le troisième est déjà prédécoupé», explique Kevin. Les candidats maçons doivent réaliser au total quatre objets différents avec des degrés de difficulté variés. Kevin a terminé sa deuxième journée de compétition sous l'œil expert de son employeur Markus Strub, directeur général de la société Gebr. Hallwyler AG. Le patron est satisfait et n’a pas manqué de comparer la performance de son protégé avec celles des autres nations. Strub: «Kevin est dans les temps et a travaillé avec précision. À mon avis, il est en très bonne voie.»

La devise de Sonja: «A fond la caisse»

Sonja est aujourd’hui à l’œuvre avec le plus gros objet de sa compétition. Selon l’expert Jean-Luc Braun, c’est la pièce maitresse et les candidats devront façonner un grand nombre de coins et de bords. «On peut y perdre beaucoup de points, mais Sonja est en bonne position par rapport aux autres candidats». La candidate elle-même est un peu plus critique à l’égard de sa performance: «J’avais le sentiment de travailler beaucoup trop lentement et d’être en dernière position. Mais durant la pause, j’ai réalisé que j’étais encore dans la course», dit-elle en riant. Demain, le façonnage des motifs sur la pierre est prévu, et notre candidate se réjoui à l’avance de ce travail. «C’est mon activité préférée, mais il va falloir que je ‘mette la gomme’», ajoute Sonja. Les tailleurs de pierre utilisent un marteau à air comprimé et différents inserts pour imprimer à la pierre la forme souhaitée. Les travaux délicats sont effectués à la main, avec un marteau et un burin.

dimanche 15 octobre

La première journée de compétition a démarré pour Kevin et Sonja. Il fait très chaud dans le hall et la climatisation tourne à plein régime. Toutefois, il fait presque 30 degrés de température ambiante. Ces conditions exigent beaucoup de la part des candidats. Mais nos deux héros ne perdent rien de leur sang-froid.

Brique après brique

En plus de Kevin, 27 autres maçons venant de toutes les régions du monde prennent part à la compétition. Tous veulent monter sur le podium et la concurrence est rude. Mais Kevin ne se laisse pas désarçonner et travaille très concentré.

Contrairement aux années précédentes, les tâches / objets ne sont communiqués que deux jours avant la compétition. Ruedi Signer, expert en maçonnerie, a passé en revue les points et les astuces les plus importants avec Kevin. «Les briques constituent le grand défi aux World Skills cette année», affirme Ruedi. Les briques de clinker inégales, qui sont habituellement utilisées pour la construction de caves voûtées ou d’ouvrages spéciaux, n’ont pas toutes la même taille et sont quelques fois pleines. Pour l’entrainement de Kevin, la Société Suisse des Entrepreneurs s’était fait spécialement livrer ces briques. «Je suis satisfait de la première journée – ça continue demain», explique Kevin quelque peu épuisé.

1 dame et 10 hommes

Seule femme parmi les tailleurs de pierre, Sonja a pu dessiner et découper des gabarits sur la tôle aujourd’hui, dans le cadre de la préparation. Elle s'attaquera ensuite à la première pierre – les lignes sont tracées avec une précision au millimètre près. Au total, elle devra réaliser quatre modules différents au cours des journées de compétition. Pour des raisons de sécurité, tous les tailleurs de pierre candidats sont protégés dans des box en verre, et un grand dispositif d’aspiration permet d’évacuer les fines poussières.

Et pourquoi Sonja a-t-elle un «spray pour cheveux» dans son équipement? Aurait-elle besoin, de temps à autre, de refaire sa coiffure? Sonja lève le voile du mystère en riant: «Le spray pour cheveux me permet de fixer les tracés sur la pierre! La poussière et l’essuyage à la main pourraient rendre les lignes imprécises».

samedi 14 octobre

En guise d’inauguration à la DU Arena sur l’île Yas Island, un chœur de 100 personnes a entonné l’hymne national des Émirats Arabes Unis (ÉAU), suivi d’un spectacle de ballet à la mode bédouine, avant que le sol de sable jaune se transforme en une mer intérieure.

Des jeunes danseuses et danseurs ont alors montré à quoi ressemblait le quotidien des pêcheurs locaux traditionnels, ainsi que la pêche aux perles qui a fait la richesse de la région au début du siècle dernier. Ensuite, des mimes ont reproduit en gestes les différents métiers présents, le tout surmonté d’une immense perle blanche, symbolique... Une voix solennelle prononce ces mots: «Nous n’attendons pas l’avenir, nous le construisons»! Et voici que défilent dans l’arène les quelque 1’300 candidates et candidats venus de 62 nations de par le monde.

texte et photos: Swiss Skills

vendredi 13 octobre

Le calme avant la tempête…

Après une longue phase de préparation, le moment tant attendu est enfin arrivé pour nos deux candidats et experts suisses: la délégation suisse s’est envolée pour Abu Dhabi les 8/9 octobre 2017.

Il a d’abord fallu affronter un radical changement des conditions climatiques. Des températures fraiches et un temps pluvieux au départ en Suisse, et à présent une température de près de 40 degrés, avec une humidité de l’air de 50 à 80%, selon le moment de la journée. Pour en donner une image – les lunettes de soleil sont immédiatement embuées dès qu’on sort du bâtiment.

Les Émirats Arabes Unis ont beaucoup à offrir. Ces derniers jours, les candidats ont pu visiter un Pre-Camp et aller à la découverte du pays et de ses habitants. En plus d’une excursion au désert et de la rencontre avec des élèves du primaire de l’établissement Al Bateen Academy, Sonja et Kevin ont pu visiter les salles qui accueilleront les compétitions. Les salles d'exposition du centre ADNEC sont si grandes qu'il est presqu’impossible de les décrire. Une superficie de 47'360 m2, équivalant à plus 18 terrains de football, abritera la 44e édition des World Skills dès dimanche.

Ce vendredi, Sonja et Kevin ont été autorisés à installer leur poste de travail avec le matériel emmené. La joie anticipée et le suspense augmentent. Les deux candidats ont longtemps attendu avec impatience le signal de départ et à présent c’est la grande appréhension. Ils peuvent toutefois rester sereins – ils ont emporté dans leurs bagages l’entrainement intensif et la préparation mentale qu’ils ont suivis. TOUS DEUX sont fin prêts.

photos: Swiss Skills

Le maçon Kevin Hofer et la tailleuse de pierre Sonja Monn représenteront nos professions en octobre 2017 aux World Skills à Abu Dhabi. Tous deux en sont déjà au stade préparatoire: ils travaillent d’arrache-pied en vue de cette compétition pendant les week-ends avec les autres candidats de l’équipe suisse ou dans le cadre d’entraînements individuels.

Kevin et Sonja peuvent s’appuyer sur les deux experts chevronnés Ruedi Signer et Jean Luc Braun. La préparation aux Word Skills sera encore intensifiée au cours des prochaines semaines.

20 août 2017

Pendant les vacances d’été, Kevin Hofer et son expert Ruedi Signer se sont rendus à Bruneck IT. C’est dans cette localité que le maçon suisse s’est mesuré à Anton Putzer, candidat du Tyrol du Sud qui représentera aussi cette profession à Abu Dhabi.

Le travail avec la pierre rustique qui sera utilisée à Abu Dhabi a constitué un défi de taille pour les deux candidats. Pour la première fois, chaque maçon s’est mesuré à l’autre candidat dans le cadre d’une compétition de ce type. Selon l’expert Ruedi Steiner, les pierres sont parfois irrégulières et n’ont pas toutes les mêmes dimensions. Mais Kevin et Anton ont maîtrisé cette épreuve avec bravoure et leurs prestations étaient analogues. Une autre compétition aura lieu fin août à Sursee dans le cadre d’une nouvelle session d’entraînement des deux candidats.

Les aptitudes professionnelles sont décisives pour réussir une compétition. Mais ce n’est pas tout. Les relations entre l’expert et le candidat ainsi que la force mentale de Kevin sont tout aussi importantes. Pour cette raison, Ruedi avait encore prévu un autre défi important pour Kevin après l’entraînement au Tyrol du Sud. L’expert et le candidat ont fait l’ascension du Sulzfluh qui culmine à 2918 mètres sur la via ferrata. Ils sont arrivés au sommet, bien sûr quelque peu épuisés, mais visiblement satisfaits de leur grande performance.

Maintenant, la préparation pour Abu Dhabi continue – les prochaines semaines promettent d’être dures pour Kevin. Nous lui souhaitons beaucoup de plaisir et d’énergie.