SAVOIR CONSTRUIRE SON SUCCÈS

SAVOIR CONSTRUIRE SON SUCCÈS

Les métiers de maçon et de skieur ont des similitudes étonnantes. Ce n’est pas le quadruple vainqueur du globe de cristal de la descente, Beat Feuz, qui dira le contraire. D’expérience, il sait en effet que dans ces deux métiers, la pratique est déterminante.

Beat Feuz a grandi à 50 mètres d’une piste de ski. Rien d’étonnant donc à ce qu’il ait dévalé les pistes dès l’âge de 2 ans. Ces débuts dans l’Emmental ont conduit Beat Feuz sur les podiums et lui ont donc donnée une célébrité mondiale. Mais Beat Feuz n’a pas seulement travaillé dur pour dévaler les pistes : plus jeune, il a aussi travaillé sur des chantiers. Il a ainsi terminé un apprentissage de maçon et a retiré bien des leçons de cette période : « On apprend vite à se prendre en charge. » De plus, on apprend sur un chantier à travailler de manière autonome et à se faire une place, ce qui améliore la confiance en soi. Ces leçons essentielles ont été utiles par la suite dans la carrière de skieur de Beat Feuz.

BeatFeuz_Beitrag01_Maurer

Aujourd’hui, Beat Feuz s’entraîne en moyenne 25 heures par semaine sur les pistes et dans les salles de musculation. S’ajoutent à cela des séances de récupération et de physiothérapie ainsi que des interviews fréquentes avec les médias. « Pour disputer des courses au niveau mondial, il faut obligatoirement être au top sur le plan physique. » Un parallèle évident avec la construction : ici aussi, il faut sans cesse s’entraîner pour s’améliorer. Ici aussi, le métier est exercé en plein air, en fonction des aléas de la météo. Et une bonne récupération est également essentielle. La victoire ou la défaite dépendent enfin aussi d’une bonne dose d’ambition. « Trouver le bon dosage entre le plaisir d’exercer son métier et le fait de garder la hargne est un art », affirme Beat Feuz. Il en va de même pour les métiers de la construction. Enfin, le temps est aussi un facteur important, de même que les exigences de performance. Au final, il s’agit de parvenir à un bon résultat. « Pour moi, une maison entièrement terminée représente une course de ski en Coupe du monde », affirme Beat Feuz. Un travail de longue haleine porte ses fruits et on voit au final ce qu’on a réalisé.

BeatFeuz_Beitrag01_Training

Comme sur un chantier, le succès sur la piste de ski est aussi le fruit d’un travail d’équipe. « Je n’aurais jamais pu y arriver sans le soutien de ma famille, de mon préparateur matériel, de mon entraîneur, de mon physiothérapeute et de mes collègues d’équipe », ajoute-t-il. Le résultat souhaité n’est atteint que lorsque toutes les pièces du puzzle s’assemblent. Beat Feuz est convaincu qu’il en va de même dans la construction. « Tout seul, construire une maison prend une éternité », affirme-t-il avec un air malicieux. Ensemble, les objectifs fixés sont atteints plus rapidement – et avec plus de plaisir.

BeatFeuz_Beitrag01_Team

Les photos ont été prises et fournies par Adrian Bertscher et Ochsner Sport.

Une carrière dans la construction offre d'excellentes perspectives. Les entreprises de la construction jouent un rôle-clé pour attirer, former et conserver les professionnels dans notre branche. En effet, c'est sur chaque chantier de chaque entreprise qu’il est décidé si les talents réussissent et s’ils restent dans notre branche. Dans ce domaine, de nombreux membres de la SSE font un excellent travail. Dans le cadre de la campagne Publicité métiers, la SSE mise sur le contenu fourni par les entreprises.

Votre entreprise a-t-elle un projet intéressant à proposer à ses apprentis? N’hésitez pas à nous contacter et nous envoyer vos photos et/ou commentaires à berufswerbung@baumeister.ch