ŒUVRER ENSEMBLE DANS UN BUT COMMUN

ŒUVRER ENSEMBLE DANS UN BUT COMMUN

Le respect du climat et le développement durable ne sont pas que des slogans, mais nous indiquent la voie à suivre pour l’avenir. Beat Feuz le sait, cela s’applique aussi bien au secteur de la construction qu’au ski de compétition. Qui se penche aujourd’hui sur le développement durable peut voir la Suisse de l’avenir.

Les temps changent. Lorsque Beat Feuz travaillait sur un chantier dans l’Emmental, la durabilité était un sujet qui concernait la direction des travaux, mais ne le touchait pas lui en tant qu’apprenti. Aujourd’hui, c’est différent. De nos jours, le terme est sur toutes les lèvres, que ce soit sur le chantier ou sur la piste de ski sur laquelle Beat Feuz a remporté l’or aux Championnats du monde et plusieurs victoires en Coupe du monde. Selon Beat Feuz, le ski dépend de la neige. La vitesse et les compétences techniques ne sont pas les seules à faire du ski une expérience inoubliable, mais aussi la proximité de la nature. Une gestion durable des ressources est donc importante. Cela se reflète aussi bien dans le ski professionnel que dans le tourisme d’hiver. «Par rapport à d’autres disciplines sportives, nos miles de vol restent limités», déclare Beat Feuz. En règle générale, il se rend aux stations européennes de Coupe du monde en covoiturage. De célèbres stations de sports d’hiver font, elles aussi, des efforts en matière de développement durable. Ainsi, les pistes ou parties de pistes sont fermées en cas d’enneigement insuffisant, des zones de protection pour les animaux sont aménagées et l’on fait appel aux énergies renouvelables. De plus, l’enneigement artificiel est aussi écologique que possible.

Abb02_BeatFeuz_Beitrag03_PisteLift))
Abb03_BeatFeuz_Beitrag03_Landschaft

Dans son ancien domaine d’activité aussi, beaucoup de choses ont changé. « Je pense que la population est aujourd’hui très sensibilisée et souhaite que les constructions soient durables», déclare Beat Feuz. La Société Suisse des Entrepreneurs connaît les préoccupations de la population. La SSE subdivise les thèmes liés à l’environnement et au développement durable en trois aspects : développement durable sur le plan écologique, économique et social. L’objectif est de réaliser beaucoup de choses sur le plan écologique. En Suisse, un quart des émissions de gaz à effet de serre est imputable au secteur du bâtiment. Plus de la moitié des biens immobiliers helvétiques ont plus de 40 ans et environ 1,5 million de bâtiments ont besoin d’être assainis d’urgence. Mais le taux d’assainissement de seulement un pour cent par an est encore faible. Les nouvelles constructions de remplacement permettent de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments. Grâce à de nouveaux univers d’habitation et de travail à la fois densifiés et énergétiquement efficaces, l’environnement et la nature seront durablement moins pollués. Les entreprises de construction doivent aussi utiliser leurs ressources avec parcimonie. Selon le principe de l’économie circulaire, les ouvrages doivent être réalisés en cycles, de leur construction à leur démolition, en passant par leur utilisation, avec le moins de déchets possible. À long terme, il en résulte des avantages non seulement en politique environnementale, mais également des atouts économiques. Les instruments ont été trouvés, le potentiel est grand. Ce dernier peut être exploité en étroite collaboration avec les milieux politiques, économiques et sociaux.

La gestion durable de la nature tient également personnellement à cœur de Beat Feuz. « Je me rends presque quotidiennement dans la nature », dit-il. En hiver sur la neige, en été sur les sentiers de randonnée et de vélo.

Abb04_BeatFeuz_Beitrag03_Mountainbike