maçon CFC selon art. 32 LFPr

maçon CFC selon art. 32 LFPr

Jonas Marx était travailleur de la construction et grutier avant de se réorienter et d’entamer un apprentissage de maçon en cours d’emploi, conçu pour les personnes adultes en particulier. 

«Ce n’était pas toujours facile de passer les samedis à la halle des maçons», explique Jonas Marx lors de la fête de fin d’apprentissage. «Mais au final, les trois dernières années se sont passées très vite, et aujourd’hui je suis fier de dire ‘C’est moi le maçon du chantier’.»

Jonas Marx a obtenu une des meilleures notes générales de la procédure de qualification 2018. Le certificat de capacité CFC de maçon ne marque cependant pas la fin de sa carrière dans la construction. Il a déjà commencé la formation de contre-maître au Campus Sursee.

La formation de maçon CFC en cours d’emploi s’adresse aux adultes sans diplôme ayant au moins deux ans d’expérience professionnelle. Contrairement aux apprentis réguliers, ils n’ont pas de contrat d’apprentissage. La plupart d’eux travaillent au sein d’une entreprise de construction. Passant toute la semaine au chantier, ils suivent les cours théoriques le samedi matin. Les compétences pratiques sont acquises deux fois par année dans le cadre de cours interentreprises de deux semaines.
À la fin de la formation de trois ans, les participants se présentent à la procédure de qualification de maçon CFC avec les apprentis qui suivi la formation régulière.

Dans le territoire de l’Association bernoise des entrepreneurs, ce modèle de formation connaît un grand succès. La plupart des diplômés travaillent depuis de nombreuses années dans la construction et ont immigré en Suisse avant de trouver un emploi en tant qu’ouvrier non qualifié dans la construction. Les entreprises sont toujours à la recherche de personnel qualifié et soutiennent leurs salariés dans cette voie pour qu’ils puissent obtenir un diplôme professionnel officiellement reconnu.

Jonas Marx