EXERCER, APPRENDRE ET FAIRE CARRIÈRE

EXERCER, APPRENDRE ET FAIRE CARRIÈRE

Visite d’un chantier à Rothenburg (LU). D’ici avril 2021, quatre nouvelles maisons individuelles avec garage souterrain sortiront ici de terre. Un chantier comme un autre ? Pas vraiment. Ici, les apprentis sont aux commandes.

Baustelle in Rothenburg

Fidèle au principe «We Can Build It», Marti Suisse centrale gère un chantier d’ apprentis. Sous la bâche «martifuture», le groupe Marti s’engage pour assurer l’avenir de ses employés. Les jeunes hommes en train de décoffrer le plafond d’une des maisons sont en effet tous encore en formation. Ricardo Machado, contremaître en bâtiment expérimenté, supervise et accompagne la jeune équipe. «Pouvoir s’exercer, voilà la priorité pour nos apprentis», dit-il. «Ils assument davantage de responsabilités et participent aux études.» Les futurs maçons réalisent ainsi également des travaux qui sont en général réservés à des spécialistes. «Pour poser l’armature, il est normalement fait appel à un ferrailleur. Ici, nous le faisons nous-mêmes», explique Alexandre Dantas Coelho, 17 ans, apprenti en deuxième année.

Fräse im Einsatz

Les cinq apprentis sont actifs sur le chantier depuis le premier coup de pioche en octobre 2020. Des photos les montrent alors en pleine gadoue, affirme Robin Kurmann, apprenti en troisième année, avant de regarder en bas depuis la dalle bientôt terminée. Les apprentis sont unanimes: vivre l’avancement d’un chantier est ce qu’il y a de mieux dans ce métier. «On peut ainsi voir ce que l’on réalise. Et nous en sommes en fiers», affirme Raul Caccia, apprenti en troisième année également.

Mais le métier de maçon n’est pas fait que de moments de gloire. Il s’agit aussi de se confronter à des difficultés. Les jours de pluie, par exemple. «Il faut être prêt à travailler dehors par tous les temps», souligne Alexandre. Pour certains travaux, les apprentis atteignent aussi leurs limites. Furiano Caccia, conducteur de travaux: «Des apprentis sont justement là pour apprendre...» Ricardo Machado, contremaître en bâtiment, est donc présent tous les jours sur le chantier pour épauler la jeune équipe. «Lors du traçage, je suis toujours à côté. Sinon, cela peut être dangereux.»

Pläne lesen

Malgré de tels défis, la jeune équipe avance bien. «Nous sommes dans les temps», déclare Machado, non sans fierté. Le client sait qu’il s’agit d’un chantier d’apprentis et ne fixe pas de délai. Dans deux mois, il y a aura ici quatre maisons. D’ici là, les familles du maître d’ouvrage viennent souvent voir le chantier. «Elles se réjouissent à chaque fois de constater les progrès réalisés», explique Furiano Caccia, conducteur de travaux. Cette expérience est bénéfique pour tous. «Y compris pour l’avenir des apprentis», affirme le contremaître Machado. Le projet permet d’approfondir la connaissance de la construction et de mieux comprendre les diverses interactions. Avec une telle expérience, il est plus facile d’envisager une des nombreuses formations continues dans le secteur.

Les apprentis du chantier à Rothenburg connaissent les nombreuses possibilités de formation continue dont ils disposent. Certains préfèrent, après les examens de fin d’apprentissage cet été, enrichir leur bagage professionnel avant de parler de formation continue. D’autres ont déjà des plans concrets: «Je souhaite suivre une formation continue de machiniste ou grutier», précise Nicola Prampolin, 26 ans, apprenti en deuxième année. Un plan qui n’a rien d’irréaliste, comme peut l’attester le contremaître Machado. «En s’exerçant et en apprenant, tout est possible.»

Une carrière dans la construction offre d'excellentes perspectives. Les entreprises de la construction jouent un rôle-clé pour attirer, former et conserver les professionnels dans notre branche. En effet, c'est sur chaque chantier de chaque entreprise qu’il est décidé si les talents réussissent et s’ils restent dans notre branche. Dans ce domaine, de nombreux membres de la SSE font un excellent travail. Dans le cadre de la campagne Publicité métiers, la SSE mise sur le contenu fourni par les entreprises.

Votre entreprise a-t-elle un projet intéressant à proposer à ses apprentis? N’hésitez pas à nous contacter et nous envoyer vos photos et/ou commentaires à berufswerbung@baumeister.ch