LE CHAT DES ENTREPRISES FORMATRICES

LE CHAT DES ENTREPRISES FORMATRICES
LEHRBETRIEB-CHAT

Le B. Magazin va dans les entreprises formatrices. Cette fois-ci, ce sont Marco Kunz, responsable des apprentis chez Strabag AG, et son apprenti constructeur de routes Fabio Berger qui parlent de la première journée d’apprentissage.

Monsieur Kunz, comment accueillez-vous vos apprentis le premier jour de leur apprentissage ?
L’apprentissage commence normalement dans l’atelier d’Obergösgen. Après avoir salué les nouveaux apprentis en tant que formateur, je leur présente la direction des travaux et l’administration. Les apprentis reçoivent également leurs vêtements de travail et l’équipement de protection individuelle.

Qu’est-ce qui attend les apprentis lors de la première journée de travail ?
Nos apprentis reçoivent toutes les informations nécessaires, par exemple sur l’utilisation des cartes de pointage et de vacances. Afin de garantir un début sans accident, ils suivent ensuite une instruction aux règles de base de la sécurité au travail. Après cela, ils vont sur le chantier, où ils font la connaissance de leur équipe de chantier.

Comment Strabag AG recrute-t-elle ses apprentis ?
D’une part, avec de la publicité sur les chantiers, de l’autre, en participant à des manifestations d’information ainsi qu’au salon des métiers à Olten. Et nous sommes également présents sur des plates-formes en ligne comme Lena.


Fabio, comment t’es-tu préparé au premier jour de ton apprentissage ?
En fait, je n’ai rien préparé de spécial. Je me suis juste couché assez tôt et j’ai cherché la meilleure correspondance en train. Le matin, j’ai bien déjeuné et me suis mis en route avec une grande motivation.

Comment s’est passée la première journée de travail ?
Après l’instruction dans l’entreprise, je suis allé sur un chantier de terrassement et de pose de conduites à Aarau. C’est là que j’ai fait la connaissance de l’équipe de chantier autour de Lukas Grob, le contremaître. Je me suis malheureusement fait quelques cloques en maniant la pelle. Mais c’est déjà de l’histoire ancienne, et je me suis habitué au travail manuel.

Et comment as-tu trouvé ta place d’apprentissage actuelle ?
J’ai cherché sur Internet, par exemple sur Yousty et Lena. C’est comme ça que j’ai trouvé ma place actuelle.