1

Chantier grand format

Des dizaines de milliers de véhicules et plusieurs lignes de bus traversent chaque jour la Seetalplatz, à Emmenbrücke. Sans oublier la Kleine Emme, qui peut connaître des crues importantes. Il était temps de prendre des mesures pour mieux canaliser l’eau et les flux de véhicules.

La Seetalplatz, à Emmenbrücke, est le principal nœud routier du canton de Lucerne. 50'000 véhicules par jour y croisent cinq lignes de bus et de nombreuses pistes cyclables. De plus, cette place jouxte une ligne de chemin de fer et la Kleine Emme. Contrairement à ce que pourrait faire croire son nom, cette rivière n’est pas toujours si petite. Lors de la crue centennale de 2005, elle a provoqué des dégâts considérables sur la place et aux alentours. Ce jour-là, elle charria subitement 750 mètres cube par seconde et non une dizaine, comme d’habitude. Cet événement a été le déclencheur d’une réflexion approfondie sur la protection contre les crues et des mesures de régulation du trafic.

Tous les domaines de la construction
Le défi est considérable : il s’agit de garantir un trafic fluide aux transports privés, à jusqu’à 20 bus et dix trains par heure, aux piétons et aux cyclistes. De plus, le lit de la Kleine Emme est agrandi et un second lit est même construit sur un court tronçon. Un projet titanesque. Y compris financièrement : l’ensemble du projet est devisé à 190 millions de francs, dont 40 millions pour la protection contre les crues, le reste pour une nouvelle infrastructure de transport. Tous les domaines de la construction d’infrastructures sont actuellement représentés sur ce chantier hors norme : construction de routes et de ponts, construction hydraulique – sans oublier de nombreuses entreprises de travaux spéciaux.

Sept nouveaux ponts
C’est l’entreprise Anliker SA qui est chargée de la construction du nouveau pont. Bernhard Alessandri, contremaître, y travaille avec une équipe de cinq personnes : « Compte tenu de la taille du projet, c’est une petite équipe. » Actuellement, celle-ci met en place les câbles de précontrainte, qui donneront plus tard la stabilité nécessaire au pont. Ces câbles sont tirés à travers des tubes, puis tendus et fixés. Après cela, les tubes sont remplis de ciment et le pont tient – y compris la circulation d’une route à quatre voies. Au total, sept ponts sont construit sur la Seetalplatz.

D’après le calendrier prévisionnel, tous les travaux sur et sous la Seetalplatz devraient être terminés d’ici à 2018. La rivière aura alors un lit assez large pour permettre le passage de ses eaux, y compris lors de fortes crues. Les transports publics circuleront, pour la plupart, en site propre, le chemin de fer passera sur un nouveau pont et les bouchons appartiendront au passé. Les piétons et les cyclistes auront leurs propres voies et les habitants du quartier ne vivront plus dans le trafic de passage.

(Die Textwerkstatt | B. Magazin | Inter-Translation SA)